Diabète et voyage

Qu'il s'agisse d'un diabète de type 1 ou de type 2, le voyage n'est envisageable que si le diabèteest bien équilibré. Cela veut dire que la glycémie est bien contrôlée et qu'il n'y a pas de complications en cours.

Le voyage doit être adapté à l'état de santé du patient et le bon sens doit faire éviter les situations à risque.

Parler à son médecin du voyage que l'on programme de faire est un bon moyen de juger de sa faisabilité. Cela permet également de profiter des conseils adaptés à la situation.

Il faudra en effet considérer les risques auxquels on s'expose mais aussi préparer soigneusement le matériel nécessaire à l'insulinothérapie.

Tous les petits maux auxquels le voyageur est exposé peuvent avoir des conséquences plus importantes chez le patient diabétique.

Tous les préparatifs qui sont nécessaires pour un voyage doivent être plus rigoureux et plus méthodiques chez le diabétique.

En résumé, les questions à se poser avant de voyager sont les suivantes :

  • Mon diabète est-il bien équilibré ?
  • Quels sont les risques à prévoir lors de mon voyage ?
  • Suis-je en possession d'un dossier complet pour faciliter une prise en charge éventuelle loin de chez moi ?
  • Mon matériel (en cas d'insulinothérapie) ou mes médicaments sont-ils en quantité suffisante et bien sécurisés pour la durée du voyage ?
  • Ai-je tous les documents nécessaires pour assurance et instances officielles comme la douane par exemple ?
  • Suis-je capable de prendre en charge les petits maux classiques du voyageur qui peuvent prendre une tournure dramatique pour le diabétique.

En résumé : Voyage et diabète ne sont pas incompatibles au prix d'un contrôle rigoureux et d'une gestion adaptée de cette situation particulière.


Diabète et voyage « Avec ou sans sucre » Réseau Codiab – Mars 2008