Diabète et sport

L'insuline est très impliquée dans la gestion de l'apport énergétique à la cellule. L'insuline assure le stockage, le déstockage et l'utilisation du carburant de l'organisme.

Le sport consomme de l'énergie, on comprend bien que diabète et pratique sportive imposent quelques précautions.

D'une façon générale l'activité sportive régulière est recommandée aux diabétiques de type de 2 car elle aide à la perte de poids en contournant l'insulino-résistance musculaire.

Pour les diabétiques de type 1 la pratique d'un sport ayant un effet non négligeable sur l'équilibre glycémique, il faut donc une adaptation du traitement ou du régime.

Généralement il vaut mieux adapter l'alimentation à la pratique sportive pour assurer un apport énergétique suffisant.

L'exercice physique consomme du sucre donc il faut réduire la dose d'insuline ou augmenter l'apport sucré.

Mieux vaut privilégier les sports d'endurance que les exercices violents qui entraînent des modifications brèves et intenses de la glycémie.

La pratique régulière est importante pour faciliter l'adaptation car le patient connaît bien les modifications glycémiques dues au sport qu'il pratique et ce qu'il doit faire pour la contrôler.

L'autosurveillance glycémique est indispensable et la capacité à s'autocontrôler souhaitable.

Le conseil du médecin est important dès lors que le diabétique veut pratiquer un sport.

Dans le principe tous les sports sont possibles à l'exception des sports qui nécessitent un certificat d'aptitude comme la plongée sous-marine car peu de médecins accepteront de prendre la responsabilité de les délivrer.


En résumé : la pratique sportive régulière douce est recommandée aux diabétiques de type 2. Le diabétique de type 1 devra maîtriser l'autosurveillance et dans le cas d'autocontrôle, diminuer l’insuline avant la pratique et compenser la consommation énergétique par une alimentation adaptée