Hypoglycémies et Hyperglycémies

On ne peut pas parler du diabète sucré sans évoquer l'hyper et l'hypoglycémie.

Le sucre ou glucose est indispensable au fonctionnement des cellules de l'organisme comme un carburant est indispensable à un moteur pour fonctionner.

La source de glucose est l'alimentation. Le sucre est distribué dans l'organisme par le sang circulant. Le glucose est utilisé par toutes les cellules de l'organisme pour ses besoins énergétiques.

Le taux de sucre dans le sang doit être constant pour qu'à tout moment et pour n'importe quel besoin il soit disponible pour les cellules qui en ont besoin pour fonctionner.

Si le taux est trop élevé on parle d'hyperglycémie si le taux est trop faible on parle d'hypoglycémie

Les apports de sucre ne se faisant qu’au moment des repas il faut bien qu'un chef d'orchestre gèrent le stockage pour gommer l'hyperglycémie au moment de la digestion et compenser l'hypoglycémie due à l'utilisation intense du sucre par les cellules en cas d'effort.

C'est l'insuline qui assure cette régulation ou cette gestion du taux de sucre en lui permettant soit de rentrer dans la cellule pour y être utilisé soit pour stocker l'excédent. Ce stockage sera utilisé en cas de besoin au moment d'un effort.

La glycémie, le taux de sucre dans le sang, est donc constante grâce à cette gestion stockage/utilisation du sucre par l’organisme grâce à l’insuline.

L’absence ou le défaut d’utilisation de l’insuline entraine donc une hyperglycémie c’est à dire trop de sucre dans le sang. A l’inverse trop d’insuline conduit à l’hypoglycémie c’est à dire trop peu de sucre dans le sang.

L’hyperglycémie a des conséquences à long terme car l’excès de sucre peut être considéré comme toxique pour les nerfs et les vaisseaux alors que l’hypoglycémie a des conséquences à très court terme car le défaut de sucre ne permet plus au cellules de fonctionner correctement, celles du cerveau au premier chef, entrainant une perte de connaissance.

A retenir : Hyper et hypoglycémie sont l’apanage du diabétique. La glycémie est normalement constante grâce à l’insuline qui gère utilisation et stockage du sucre circulant dans le sang.

DW. Foster. Diabète sucré. Harrison Principes de Médecine Interne. Flammarion médecine sciences 09/2006 (16ème édition)

G. Tchobroutsky. Diabète sucré. Traité de Médecine Godeau. Flammarion médecine sciences 2004 (4ème édition)